HOMÉLIES

  • 6 mai 2019

Après une pêche nulle et nocturne, voici un renouveau, avec le nombre de poissons signifiant la totale abondance (153 est un triangle parfait de 10+7 unités sur chaque côté). Pour Simon-Pierre, c’est plus qu’un renouveau, c’est sa totale renaissance. Apeuré, il avait perdu sa foi, reniant Jésus pendant le procès. Au matin de Pâques, il est désespéré et incrédule devant la première nouvelle portée par Marie Madeleine. Mais le soir le Seigneur le visite et dit au groupe : »Paix avec vous. Portez la Bonne Nouvelle à tous les habitants de la terre ! Mangeons .un peu de poisson et recevez l’Esprit saint ! Par la suite Thomas, exigeant, reçoit aussi la visite de Jésus qui accepte d’être touché. Un jour suivant, c’est l’épisode sur la mer de Galilée, que nous venons d’entendre. Pierre a un peu plus confiance, mais la pêche de nuit a été un échec. Un personnage est sur la rive, à l’aube, et il les invite à jeter encore le filet, à droite. 153 prises : le filet est plein ! Le disciple bien-aimé et Simon comprennent que c’est le Seigneur. Pour le rencontrer, Simon enfile un vêtement et se jette à l’eau vers Lui.

C’est alors le cadeau, à plein filet, de la Vie nouvelle pour les apôtres. Et une grillade de poisson et de pain sur le rivage, comme une eucharistie, alléluia ! Frères et soeurs, il nous arrive de dire
« je n’en peux plus » ou « notre groupe ne réalise pas ce à quoi il s’est engagé ». Mais acceptons d’appeler le renfort et les conseils du Fils de Dieu, et de raviver l’Evangile en nous et en ceux que nous rencontrons ! A la suite de la 1ère lecture, des Actes des Apôtres, relayons les messagers et messagères du 1er siècle ! Ils étaient emprisonnés, frappés, mais toujours témoins de l’essentiel : »Ce Jésus que vous avez exécuté, Il est ressuscité ! »On bat encore les apôtres, puis on les relâche. On en tuera certains. Cela se produit encore dans les pays pauvres, aujourd’hui, en Orient, en Afrique, ailleurs…Au Sri Lanka on a tué des centaines de chrétiens à la messe de Pâques!

La 2ème lecture, de l’Apocalypse, est vraiment encourageante : Dieu et l’Agneau son Fils sont acclamés par des millions de vivants. Alors, frères et soeurs, risquons la recherche
et la confiance en Dieu, entrons plus avant dans les forces de la vie, y compris à Boscodon ! Soyons responsables pour porter le bien à tous ceux qui en ont grand besoin. Je vous le promets : cela nous
apportera la vraie joie !

 

Frère Régis Bron